top of page

Libre et Vivante ❤

Dernière mise à jour : 7 août 2023

Il y a environ un mois, j’ai vécu un stage de développement personnel avec mon amie Clara Noël. Le thème ? « Libre et Vivante ». Bon déjà, rien que ça, j’étais conquise. 🌞



Hello mes ptits choux, (oui je vais changer de petit surnom mignon à chaque article 🤗)


Tant de choses à vous dire. Tant de choses à partager. Mais je vais essayer de faire simple, de ne pas partir dans tous les sens. Straight to the point.


Il y a environ un mois, j’ai vécu un stage de développement personnel avec mon amie Clara Noël. Le thème ? « Libre et Vivante ». Bon déjà, rien que ça, j’étais conquise. Ca, plus le fait que j’avais une entière confiance dans ce qu’allait proposer Clara, avec son énergie solaire, si rayonnante et impactante.


Pourtant, ce stage a été assez inconfortable à vivre. En fait il a été à la fois inconfortable et tellement puissant. Je suis arrivée comme j’étais, avec mon bagage mental, émotionnel... je suis arrivée comme j’étais, là où j’en étais dans ma vie, avec mes questionnements, mes doutes, mes rêves, mes projets, mes ombres et ma lumière. Pendant le trajet aller, dans ma voiture, j’ai pleuré.


J’ai pleuré de voir ce chemin vers moi-m’aime que je parcours depuis tant d’années, et qui me semble parfois si tortueux, parfois si beau. J’ai pleuré de me sentir encore perdue après tant d’années, de me sentir encore à côté de moi-même, et d’être parfois si dure et intransigeante vis-à-vis de moi. J’ai pleuré de sentir que j’avais besoin de desserrer ma prise (eh oui, le fameux lâcher-prise, dont on parle tant…ce n’est pas pour rien), de respirer, d’apporter de la souplesse (et beaucoup d’amour) là où c’est rigide, de faire confiance à la vie, encore davantage.


Pendant 4 jours, nous avons respiré. Nous avons ralenti. Nous avons dansé. Nous avons passé beaucoup de temps immergés dans la nature, à retrouver ce regard émerveillé de l’enfant qui découvre le monde autour de lui. Nous nous sommes délectés en conscience de chacun des repas préparés avec tant de soin et d’amour par les merveilleuses Camille et Marie. Nous nous sommes inspirés, nous avons chacun partagé avec les autres ce qui fait notre beauté, notre richesse. Nous avons ri, nous avons pleuré. Nous nous sommes connectés à ce qui nous lie les uns aux autres. Les battements d’un cœur. L’étincelle de vie dans un regard. Les errements et les espoirs exprimés avec tant de vulnérabilité.


Et cela a été très inconfortable pour moi.


Parce que cela m’a demandé d’enlever encore une couche de protection. De briser ma carapace si solidement arrimée.


Parce que cela m’a montré que tout ce que je cherche est là : dans la conscience de mon corps, qui sait, dans la présence à la Vie en moi et autour de moi, dans le lien authentique à l’autre, à la fois mon opposé et mon miroir.


Parce que cela m’a montré que souvent je cherche trop loin, dans ma tête, des solutions à des problèmes qui n’existent pas vraiment. Que souvent, je cherche trop loin ce qui pourrait me rendre heureuse, plus libre, plus épanouie, quand tout est là, pourvu que je m’arrête un moment.


Parce que cela m’a demandé d’être vraiment authentique avec moi-même. Qu’est-ce qui me met en JOIE ?

Qu’est-ce que je veux VRAIMENT ? Non pas ce que je crois vouloir pour être heureuse. Qu’est-ce qui me fait me sentir profondément VIVANTE ?


Et cela a été inconfortable parce que quand on croit être à l’écoute de soi, et qu’on se rend compte qu’il y a encore des endroits où c’est flou, où c’est sombre, où l’on ne se dit pas toute la vérité… eh bien, ça bouleverse. C’est un chemin bouleversant que d’être vraiment authentique avec soi-même.


Et bien sûr, j’ai conscience que c’est un chemin. Je ne cherche plus à faire disparaître le sombre, à éliminer le tortueux, à chasser le déplaisant. Parce que s’il y a des ombres, c’est qu’il y a aussi de la lumière. Mais je décide de vivre en conscience ces parties de moi, de ne plus les mettre sous le tapis. Et je me souviens qu’elles ne sont que des passagères et que JE suis au volant de ma propre vie.



Je suis rentrée de ce stage à la fois nourrie par tous ces magnifiques échanges et moments, et à la fois encore plus perdue. Déstabilisée. Déboussolée.


Et j’ai pris le temps. J’ai pris le temps d’intégrer ce que j’avais vécu. De faire les ajustements nécessaires dans ma vie (work in progress, of course).


Etre davantage présente à moi-même, à l’instant...


Bouger mon corps, me mettre en mouvement, que ce soit par la danse, le yoga, la marche… me reconnecter vraiment à ce corps qui est le mien, faire la paix avec lui (du moins, commencer), être reconnaissante pour tout ce qu’il me permet de vivre...


Respirer et laisser la Vie s’engouffrer en moi…


Ne plus courir.



Etre là.


Le moment présent est le seul véritable moment où tout est possible. Celui où je peux choisir quelle porte je vais ouvrir, quelle porte je vais fermer.

Celui où je peux décider de ce que je vais nourrir en moi, le loup blanc, ou le loup gris. Celui où je suis véritablement puissant.e et où je peux faire de la magie (l’âme agit).



Ecoute.


Prends un moment.


Arrête-toi.


Respire. Ecoute ton souffle.


Ressens ton corps.


Les battements de ton cœur.


La puissance dans ton ventre.


Offre-toi ce cadeau. 🙏


De sentir ce qui est vivant en toi.


D’être vrai.e avec toi-même.


Et de prendre la décision d’aller dans cette direction.


Quelque chose de magnifique est possible, pour toi, à chaque instant.


Et si tu as besoin d’un supplément de good vibes, écoute ceci. 💛



Merci d’être là. Merci de m’avoir lue. Partage en commentaire ce que ce texte t’inspire si tu le souhaites. 🙏💞


A bientôt


De tout cœur ❤



Carole-Line 🌻



0 commentaire

Commentaires


bottom of page